Laurence Esnol Gallery 's Blog

Coordonnées   

avril 12, 2014 at 1:38pm
3 notes

Laurence Esnol Gallery met le dessin à l’honneur en exposant du 11 avril au 26 juillet 2014 les dessins du peintre américain H.Craig HANNA. L’occasion de découvrir les dernières œuvres papier de ce dessinateur hors pair. L’espace du 22 rue Bonaparte expose plus d’une soixantaine d’œuvres, aux techniques et formats variés. Artiste invitée, Maja WISNIEWSKA présente pour l’occasion ses crayonnés sur marbre.
 

Pour la deuxième année consécutive, Laurence Esnol Gallery prolonge la saison des salons d’art avec H.Craig HANNA - Dessins, une exposition sur l’œuvre papier du peintre américain.Une soixantaine de pièces de différents formats sont exposées au 22 rue Bonaparte. L’occasion de découvrir l’étendue de la maîtrise technique de ce dessinateur hors pair : fusain, pastel gras, pastel sec, stylo, sanguine, crayon, feutre et encre, ou encore peinture à l’huile sont autant de techniques présentées.

Qu’il s’agisse d’études anatomiques, de portraits ou de paysages, ces œuvres sur papier constituent une véritable mise à nu du processus créatif du peintre. Le dessin lui sert autant de travail préparatoire que d’œuvre aboutie. Œuvre emblématique qui compte parmi les plus connues de H.Craig HANNA, American Girl sera exposée pour la première fois.
 
Le dessin est également à l’honneur avec les crayonnés sur marbre de Maja WISNIEWSKA, artiste polonaise installée à Paris et professeure à l’École des Beaux-Arts. L’œuvre de WISNIEWSKA se caractérise par une approche très maîtrisée de l’art du portrait et une grande sensibilité aux détails du corps. De ses crayonnés minutieux se dégage une solidité émouvante, renforcée par le choix du marbre comme support de ses œuvres. La rencontre des univers de H.Craig HANNA et de Maja WISNIEWSKA est l’occasion de mettre en parallèle deux approches virtuoses du dessin.

En savoir plus…

mars 27, 2014 at 10:09pm
1 note
Le contemporain séduit Orange expo musées, qui consacre un article à H. Craig Hanna. Bonne lecture!

Le contemporain séduit Orange expo musées, qui consacre un article à H. Craig Hanna.

Bonne lecture!

mars 21, 2014 at 7:55pm
0 notes

"NEUF MOIS FERME" d’Albert Dupontel
Regardez de près…

mars 19, 2014 at 7:51am
4 notes

Nouvelle campagne d’affichage H. Craig HANNA par Laurence Esnol Gallery à l’occasion des salons ART PARIS, PAD et DIVERS SALONS DU DESSIN.

7:49am
1 note
Article sur H. Craig Hanna sur le site Messynessychic.A lire ici !

 

Article sur H. Craig Hanna sur le site Messynessychic.

A lire ici !

 

mars 13, 2014 at 5:52pm
2 notes
« SA PLACE EST DANS UN MUSÉE ! »11 mars 2014
C’est l’histoire de plein de rencontres. Mises bout à bout, elles nous mènent à affirmer que H. Craig Hanna est un artiste génial et la galerie qui l’expose un lieu particulier. Pour parler de H. Craig Hanna, je dois d’abord parler de Laurence Esnol. C’est comme ça. Celle qui travaillait dans la mode a un jour eu l’idée salvatrice de tomber sur le tableau « Girl with red suit ».  Si l’art contemporain est parfois trop abstrait pour parler à son audience, cette œuvre a crié à la collectionneuse, faisant fuir les démons qui l’habitaient. Inhabituel.
« Girl with red suit » avait été peint par H. Craig Hanna et c’est comme ça que Laurence et Craig font connaissance. Une rencontre et un coup de foudre amical plus tard, Laurence Esnol décide d’ouvrir une galerie qui serait consacrée à l’artiste. Une démarche aux antipodes de la marchandisation de l’art qui prouve à quel point la galeriste croit en son artiste. Et en découvrant le travail de celui-ci, tout s’éclaire.
La première impression est confuse. La perfection, le classicisme technique et le côté figuratif de ses œuvres immenses nous empêchent de croire que leur auteur est un contemporain. Mais à bien y regarder, les sujets sont criants de modernité. Leurs accessoires, leurs postures, un bracelet brésilien par-ci, des chaussures Crocs par-là, et  puis il y a ces petits incidents graphiques… pas de doute, le grand maître ici est bien ancré dans notre siècle. Sa scénographie est souvent provoquante, toujours intrigante.
Mais il y a autre chose. Comme un effet 3D qui me plonge dans un doux malaise. Un tourbillon qui semble apporter les personnages ou paysages jusqu’à moi. En fait, Craig Hanna réinvestit une technique ancienne, celle de la peinture sous verre. Késako ? L’artiste peint l’envers d’un support « Perspex », plexiglass pour le profane, et le juxtapose à un support en bois également travaillé. La superposition fait bondir les personnages de Craig Hanna hors de leurs supports pour mieux venir nous raconter leurs états d’âmes. Bluffant.
Un talent contemporain qui cache des airs classiques ou comment faire de l’art neuf avec les technique des grands maîtres. Il faut le voir pour le croire, à la Laurence Esnol Gallery.
Laura GiacherioSource : http://theautomart.cc/?p=5161


« SA PLACE EST DANS UN MUSÉE ! »
11 mars 2014

C’est l’histoire de plein de rencontres. Mises bout à bout, elles nous mènent à affirmer que H. Craig Hanna est un artiste génial et la galerie qui l’expose un lieu particulier. Pour parler de H. Craig Hanna, je dois d’abord parler de Laurence Esnol. C’est comme ça. Celle qui travaillait dans la mode a un jour eu l’idée salvatrice de tomber sur le tableau « Girl with red suit ».  Si l’art contemporain est parfois trop abstrait pour parler à son audience, cette œuvre a crié à la collectionneuse, faisant fuir les démons qui l’habitaient. Inhabituel.

« Girl with red suit » avait été peint par H. Craig Hanna et c’est comme ça que Laurence et Craig font connaissance. Une rencontre et un coup de foudre amical plus tard, Laurence Esnol décide d’ouvrir une galerie qui serait consacrée à l’artiste. Une démarche aux antipodes de la marchandisation de l’art qui prouve à quel point la galeriste croit en son artiste. Et en découvrant le travail de celui-ci, tout s’éclaire.

La première impression est confuse. La perfection, le classicisme technique et le côté figuratif de ses œuvres immenses nous empêchent de croire que leur auteur est un contemporain. Mais à bien y regarder, les sujets sont criants de modernité. Leurs accessoires, leurs postures, un bracelet brésilien par-ci, des chaussures Crocs par-là, et  puis il y a ces petits incidents graphiques… pas de doute, le grand maître ici est bien ancré dans notre siècle. Sa scénographie est souvent provoquante, toujours intrigante.

Mais il y a autre chose. Comme un effet 3D qui me plonge dans un doux malaise. Un tourbillon qui semble apporter les personnages ou paysages jusqu’à moi. En fait, Craig Hanna réinvestit une technique ancienne, celle de la peinture sous verre. Késako ? L’artiste peint l’envers d’un support « Perspex », plexiglass pour le profane, et le juxtapose à un support en bois également travaillé. La superposition fait bondir les personnages de Craig Hanna hors de leurs supports pour mieux venir nous raconter leurs états d’âmes. Bluffant.

Un talent contemporain qui cache des airs classiques ou comment faire de l’art neuf avec les technique des grands maîtres. Il faut le voir pour le croire, à la Laurence Esnol Gallery.

Laura Giacherio

Source : http://theautomart.cc/?p=5161

mars 8, 2014 at 8:32am
2 notes
Article sur H. Craig Hanna publié dans Profondeurdechamps.com à lire ici

Article sur H. Craig Hanna publié dans Profondeurdechamps.com
 à lire ici

janvier 28, 2014 at 8:16pm
0 notes
Plus de détails : voir la newsletter

Plus de détails : voir la newsletter

janvier 2, 2014 at 6:06pm
5 notes

janvier 1, 2014 at 8:35am
1 note

Eric Antoine - ensemble seul

Filmmaker Willem Vleugels traveled down to Paris to meet up with Eric Antoine, opening his ensemble seul exhibition at the Laurence Esnol gallery.
Witness the magic of Eric’s ambrotypes and allow yourself to be carried away by the brilliant images of ensemble seul.